La maintenance est en train d’évoluer de façon radicale grâce aux innovations en rupture que proposent les solutions numériques développées par certaines startups.
Ces solutions permettent de faciliter la vie des personnels de maintenance et d’améliorer la compétitivité des entreprises.
Plutôt une bonne nouvelle pour ce domaine sensible qui connait par ailleurs une raréfaction des candidats à l’emploi.

La maintenance c’est l’épine dans le pied dont l’industrie se passerait bien. Dans ce domaine, encore plus qu’ailleurs, il vaut mieux prévenir que guérir.
Certaines startups de la French Tech et d’outre-atlantique, se sont penchées sur le sujet pour apporter des solutions qui vont bouleverser radicalement la donne et contribuer à améliorer la compétitivité.
Elles proposent d’anticiper les pannes en analysant les dérives de comportement des machines, de faciliter l’accès à la documentation ou de connecter l’intervenant sur site à un expert à distance, comme le montrent ces exemples.

CYM (Connect your Machine), www.cym-iot.com, propose une solution de maintenance prédictive, la Maintenance Factory. Le principe : intégrer des capteurs (vibration, pression, consommation électrique) aux machines pour remonter des données pertinentes quant au fonctionnement et au comportement. Les données sont ensuite exploitées dans des algorithmes prédictifs intelligents, s’améliorant au fur et à mesure, permettant d’anticiper les défaillances et d’initier une opération de maintenance en amont de la panne. CYM, implantée en région parisienne, évolue dans le sillage du groupe Airbus.

Ermeo, www.ermeo.com, startup parisienne, propose une solution de documentation augmentée pour guider les techniciens et faciliter la prise de décision. La documentation relative aux machines est disponible sous format numérique accessible en toute mobilité sur un smartphone. La solution est interactive et permet de guider l’action des techniciens grâce à des arbres de décision. La startup collabore avec la SNCF et a rejoint l’incubateur de Total.

Du côté de la RA et de la RV :

  • les lunettes connectées de www.expert-teleportation.com, hébergée en à Paris, au Cargo, permettent de relier en temps réel, par audio et vidéo, le technicien en intervention sur site à l’expert à distance qui peut ainsi guider les interventions,
  • le casque mixte holographique HoloLens de Microsoft :
    • utilisé par Schneider Electric pour permettre à des opérationnels intervenant sur des sites critiques comme une raffinerie, une plateforme pétrolière ou une centrale nucléaire de répéter les gestes de maintenance avant l’intervention sur site,
    • pour lequel la startup Scope AR, de San Francisco, et également dans l’incubateur de Total, a développé la solution Worklink permettant de créer des contenus holographiques pour aider les techniciens en intervention. www.scopear.com

 

Et vous, où en êtes-vous niveau maintenance dans votre entreprise ?

Isabelle Napolitano