Il est essentiel d’accompagner une transformation sous peine de devoir se heurter à des résistances ou à voir revenir rapidement la situation de départ.

Le raccourci est tentant semble-t-il au vu des transformations qui se limitent bien souvent à de la formation, one shot qui plus est. Particulièrement vrai lorsqu’il s’agit d’accompagner la mise en place d’une nouvelle solution numérique mais pas que …
Les entreprises se contentent bien souvent d’une formation de quelques heures à l’issue de laquelle et bien « il n’y a plus qu’à » puisque tout a été dit. Que nenni …
On sait bien que pour intégrer une information nouvelle, il faut plusieurs répétitions, en variant les approches. Les publicitaires l’ont compris depuis bien longtemps (cf les 5 affiches identiques qui se succèdent dans le métro). Et puis apprendre une nouveauté n’est pas changer ses habitudes de travail. Les neurosciences nous expliquent aujourd’hui que les habitudes creusent de véritables sillons dans notre cerveau. Ce ne sont pas quelques heures d’explication, même bien faites, qui vont effacer tout ça.
Bien souvent ces changements sont liés à des transformations organisationnelles bien plus profondes. Pour transformer ses pratiques professionnelles il faut vivre l’expérience et partager son ressenti avec ses pairs, son manager, un consultant, pour exprimer les émotions qui vont avec ce changement. Eh oui, il y a des émotions dans une transformation ! L’intelligence émotionnelle est mobilisée tout particulièrement en cas de changement, ne l’oublions pas. Si non, cette transformation se fera avec résistance, dans la douleur et avec un manque d’efficacité.
Pour bien transformer, n’oublions pas les émotions.